Minerva
University at Albany, State University of New York UAlbany Home UAlbany Site Index UAlbany Search
Insert photo description here
Home
Subscriptions
Author's Guide
Back Issues
Table of Contents
Online Abstracts
Links
 


 

NORTHEAST ANTHROPOLOGY
Abstracts: Issue 55

Number 55 Spring 1998
_____________________________________________________________________________________

CONTENTS
page

ii EDITORIAL COMMENTS

ARTICLES

1-13 Released from Thraldom by the Stroke of War: Coercion and Warfare in Native Politics of Seventeenth-Century Southern New England

Eric S. Johnson

Coercion and war are viewed as political strategies among Native Americans of seventeenth-century southern New England. The use of such strategies, from threats against individuals to battles involving hundreds of combatants, was shaped by a multiplicity of circumstances. Within the community, coercion was employed in the context of conflict resolution and adjudication, in which success depended on group consensus. Similarly, on a larger scale, success in warfare was largely a function of cohesion among allies. Warfare served as a means of expressing political power, often in a way that involved few actual deaths. Differences in military objectives and tactics employed by different groups may be explained by differences of population, political power, and historical context.

La coercition et la guerre sont ici considérées comme des stratégies politiques chez les Amérindiens du dix-septième siècle dans le sud de la Nouvelle Angleterre. L'emploi de ces stratégies, allant de menaces individuelles jusqu'aux batailles impliquant des centaines de combattants, était le résultat d'une variété de circonstances. À l'intérieur de la communauté, la coercition servait dans le contexte de décision et de résolution de conflit alors que le succès dépendait du consensus du groupe. De la même façon, et à une échelle plus grande, le succès dans la guerre dépendait largement de la cohésion entre les alliés. La guerre servait ainsi à exprimer le pouvoir politique et impliquait peu de mortalités. Les différences observées dans les objectifs et les tactiques militaires entre divers groupes peuvent être expliquées par des différences démographiques, politiques et historiques.

15-30 A Possible Late Middle Woodland Tool Kit from Thompson Island, Massachusetts

Barbara E. Luedtke

Archaeological testing at the Telephone Trench site, a multi-component prehistoric site on Thompson Island, MA, produced a number of stone tools that are argued to have been part of an individual's personal tool kit. Several different typological point styles are present, and other aspects of the composition of this assemblage are relevant to the understanding of lithic technology during the late Middle Woodland period in this region.

Une évaluation archéologique du site à occupations multiples Telephone Trench, sur l'Île Thompson au Massachusetts, a révélé un ensemble d'outils lithiques qui sont interprétés comme faisant partis de la "trousse" à outils personnelle d'un individu. La présence de plusieurs pointes de projectile typologiquement différentes ainsi que d'autres aspects de l'assemblage contribuent à notre compréhension de la technologie lithique du Sylvicole moyen dans cette région.

31-46 Congenital Deformity in a Late Woodland Burial from Southwestern Ontario

Michael W. Spence

The skeleton of an adolescent recovered from a village of the late Wolf phase (A.D. 1500-1580) in southwestern Ontario displays a number of congenital deformities: muscular torticollis, hip dysplasia, and sacral neural arch defects. Recurrent episodes of stress revealed by dental hypoplasia and radiopaque lines of the tibia suggest an accompanying susceptibility to infection. Also, an old fracture of the left elbow reduced the mobility of that arm. The mortuary treatment of the corpse suggests that the adolescent was assigned a special status by the community. However, the ethnographic evidence does not resolve the question of whether that status carried positive or negative connotations.

Le squelette d'un adolescent mis au jour dans un village de la phase Wolf tardive (1500-1580 ap. J.-C.) dans le sud-ouest de l'Ontario présente une série de difformités congénitales: torticolis musculaire, dysplasie de la hanche et une séparation de la crête sacrée. Des épisodes périodiques de stress, révélées par des hypoplasies de l'émail et des lignes de Harris sur le tibia, suggèrent une susceptibilité à l'infection. De plus, une vieille fracture du coude gauche avait réduit la mobilité du bras. Le traitement mortuaire suggère que l'adolescent occupait un statut particulier au sein de la communauté. Cependant, les données ethnographiques ne permettent pas de savoir si ce statut avait une connotation positive ou négative.

47-70 Early Recent Indian Interior Occupation at Deer Lake Beach: Implications for Theories of Recent Indian
and Beothuk Resource Use, Settlement, and Social Organization in Newfoundland

David Reader

Evidence from Deer Lake Beach, Newfoundland, is discussed and compared with similar evidence from other regional Recent Indian sites and excavated Beothuk sites. Based on the comparative data it is argued that Recent Indians were relatively mobile with short site stays. Deer Lake Beach provides evidence of at least occasional and relatively intensive focus on beaver procurement in the interior by Recent Indians. Also present is evidence of a possible shaputuan dwelling associated with a linear hearth and calcined faunal bone concentration suggestive of a mokoshan ritual. Compared with similar regional evidence, the theory of close social ties among regional groups over fifteen-hundred years is supported. It is concluded that changes in house construction from the Recent Indian to Beothuk periods are linked to a decreased degree of mobility, and that a change in the intensity of exploitation of interior resources like caribou and beaver may also have occurred.

Les données archéologiques provenant du site Deer Lake Beach à Terre Neuve sont décrites et comparées avec des données similaires provenant d'autres sites de la période Indienne récente dans la région ainsi que des sites Béothuks. Sur la base de ces comparaisons, on peut proposer que les groupes de la période Indienne récente étaient relativement mobiles et leurs campements, de courte durée. Le site de Deer Lake Beach laisse envisager une exploitation occasionnelle et relativement intense du castor à l'intérieur des terres. Des vestiges d'un possible shaputuan associés à un foyer linéaire et à une concentration d'os calcinés suggèrent le déroulement d'un rituel de mokoshan. Sur la base des comparaisons régionales, l'hypothèse de liens sociaux étroits entre les groupes de la région pendant les quinze derniers siècles est appuyée. Nous concluons que les changements dans la construction des maisons entre la période Indienne récente et Béothuque sont liés à une réduction de la mobilité. Il est également probable qu'il y ait eu un changement d'intensité dans l'exploitation des ressources de l'intérieur comme le caribou et le castor.

BOOK REVIEWS

71-72 A History and Ethnography of the Beothuk. (Ingeborg Marshall) Ralph Pastore

73-75 Enfants du Néant et Mangeurs d'Âmes: Guerre, Culture et Société en Iroquoisie Ancienne. (Roland Viau)

 



Top of page